Michel Laviolette avait l'idée de clore le parc du château François 1er et d'y organiser un jardin.
Certains imaginaient un parc à la française à la Le Nôtre.
J'avais proposé un jardin moderne car ce type de jardins attire de nombreux touristes.
Il y a des exemples de jardins contemporains qui accueillent un nombre fous de visiteurs.
Et l'avantage était de ne pas pasticher un jardin qui n'avait à priori jamais vraiment existé, et de tourner résolument Villers vers le présent et l'avenir.
Je suis allé il y a peu à Toulouse, et j'ai découvert ce jardin japonais qu'avait voulu Pierre Baudis (le premier du nom).
C'est en plus extrêmement relaxant de s'y promener

Toulouse (3)

Toulouse (4)