Etre en bon terme avec ses voisins est un luxe de vie qu'il ne faut pas négliger.
Dans ma pratique professionnelle ou élective pendant un temps, j'ai pu mesurer combien la vie pouvait être gâchée faute d'une bonne entente.
Arrive un moment pour certains où la seule issue est de déménager. Lorsqu'on est extérieur au conflit, on trouve cela dérisoire, car un effort souvent minime peut apaiser les conflits.
Je me souviens de haines nées de la voiture du voisin qui stationnait devant l'emprise du terrain, de chiens qui aboient, etc ...

Voici un exemple préventif (à moins qu'il ne soit déjà agressif)

bornage