J'avais cru comprendre que les personnes à faibles revenus seraient exonérés du paiement de la taxe d'habitation.
Je connais un jeune homme amiénois, qui travaille sous contrat avec un faible salaire, et qui n'est pas imposable.
Il a pourtant reçu l'avis de paiement de la taxe d'habitation. Il s'est renseigné : cette taxe est due, diminuera l'an prochain et s'éteindre ensuite.
Alors qui est exonéré cette année ?

Pour le prix des carburants : prenons comme base une augmentation de 35 centimes en peu d'années, soit pour un véhicule qui consomme 6 l/100 km, une augmentation de 2,10 €/100 km . La moyenne française de km parcourus est de 15.000 km. L'augmentation est de 315 € (26,25 €/mois).
C'est sur ce genre de statistiques que raisonnent vraisemblablement nos élus. D'où des bruits de couloir d'une prime de 20 € pour compenser cette augmentation. Il y a une faille dans le raisonnement : l'augmentation des taxes serait faite pour inciter à moins utiliser sa voiture. Alors pourquoi compenser ?
Tout cela est bien incohérent, mais l'Etat est-il cohérent dans ses justifications lorsqu'il augmente une taxe (en annonçant que certes il a baissé les impôts) ?
C'est oublier les personnes qui vont bosser chaque jour, avec un petit salaire, qui logent loin des centres économiques  où les loyers sont chers, dans des zones dépourvues de transport en commun (je ne parle pas des retards endémiques des trains).
Un économiste dirait : qu'ils déclarent leurs impôts sur la base des frais réels en déduisant leurs frais de carburant, sauf qu'ils ne payent pas d'impôt.
Alors ? Rester à la maison le plus souvent possible avec quelques allers et retours à Pôle Emploi.
Vouloir réformer n'est pas condamnable, vouloir le faire vite est certainement le seul moyen avec les français-gaulois, mais mettre la charrue avant les boeufs pour simplement annoncer qu'on réforme et vite n'est pas une bonne politique.
Mieux vaut bien réfléchir aux transports en commun et à l'urbanisme si l'on veut réduire le déplacement automobile en zones péri-urbaines et rurales.
Trouvez-vous pertinent, à Soissons, d'avoir créé 3 zones commerciales qui, outre le fait qu'elles vident le centre-ville, génèrent un balai de voitures qui vont d'une zone à l'autre ?