Le blog de Renaud BELLIERE

23 septembre 2014

concert

Superbe concert d'orgues dimanche dernier (Marie-Ange LEURENT, organiste titulaire de l'église Notre-Dame de Lorette et Isabelle FREMAU, soprano) sur le thème de "Mille ans de musiques mariales".
A chaque concert d'orgues, je pense aux employés des services techniques qui doivent retourner les lourds bancs de l'église, puis les remettre en place.
C'était assez étonnant car "les journées du patrimoine" attiraient grand monde dans l'église pendant le récital. Certains entraient puis repartaient, certains restaient, certains n'osaient pas rentrer.
Heureux que l'Adama, organisatrice de concerts "classiques" n'ait pas choisi de bouder les villes FN comme l'ont fait certains chanteurs de variétés, oubliant qu'un maire n'est jamais élu que par environ un tiers des électeurs ... et que la musique est considérée comme un art universel.


Posté par BELLIERE à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2014

Collaboration

Monsieur Gervais n'épouse pas les vues du front de gauche et de Monsieur Pruski.
Cela ne m'étonne pas.
Le Front de gauche en paraît quant à lui surpris et reproche le manque de combativité de l'élu d'opposition face au maire.
Le plus drôle ou le plus inquiétant est que ce front de gauche confond les actions du maire et les actions de son parti et parle de collaboration entre FN et centre.
Il est vrai que dans l'extrême gauche, le mot collaboration est souvent utilisé. Peut-être pour se dédouaner et s'auto-excuser des exactions, pas si lointaines, des pires heures du communisme.
Bref, je cite les termes du front de gauche en réponse aux réponses de l'opposition aux propos du maire :

"Vous concluez en disant : « Vu l'état d'effritement des deux grands partis, tout est possible. » Rien n'est plus ignominieux que cette forme de fatalisme défaitiste qui s'en remet à l'autorité des puissants. Il est certain que de telles attitudes ne pourront qu'éloigner davantage nos concitoyens de la sphère politique, déjà considérablement mise à mal. Nous savons combien l'abandon et le reniement des valeurs peuvent être l'antichambre des collaborations les plus éhontées".

Évidemment à l'extrême gauche, on a mis en place dans chaque ville FN des comités de vigilance. Pour l'instant, peu de choses à se mettre sous la dent, alors on polémique et on en vient à nier la vérité.
Le délitement politique à gauche et à droite est inquiétant pour la suite. Le nier comme le fait le front de gauche n'est que logique par rapport à leur engagement fait d'utopie et d'irréalisme.


Étonnant que cette formation ne réagisse pas aux propos du camarade Pruski, une fois encore pris en flagrant délit de mensonge : il aurait tout fait. Jusqu'au château dont Monsieur Bouaziz, puis moi s'étaient "occupé", et que Monsieur Pruski a sabordé en début de mandat en oubliant de relancer l'étude du ministère. Étude qu'a relancée Monsieur Briffaut.

Étonnant que cette formation puisse sérieusement prétendre que le personnel n'a pas poussé un grand ouf après le départ de l'ancien maire. Les employés communaux n'en sont pas FN pour cela, mais ils sont enfin sereins.
Ne vous masquez pas la réalité, il suffit de demander à un employé choisi au hasard et vous entendrez sa réponse.



Posté par BELLIERE à 08:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 septembre 2014

Politique

Une équipe municipale est plus ou moins politisée au sens partisan du terme.
Elle se présente d'ailleurs aux élections avec un projet ou un programme politique.
Une fois élue, elle l'applique (en principe).
Ensuite, selon les maires ou les équipes, elle est sectaire ou non.
Ce sectarisme a été le leitmotiv de l'équipe précédente. Le maire fustigeant à longueur de conseil municipal ou de discours publics tout ce qui n'était pas badgé socialiste, que ce soit bon ou non pour la ville.
Le nouveau maire a pris les décisions partisanes annoncées lors de sa campagne.
Ce qui me gêne aujourd'hui, c'est cette débauche d'affiches de son parti sur tous les panneaux d'affichage de la ville.
Une fois élu, la retenue ne saurait nuire.

Posté par BELLIERE à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2014

Baisse d'impôt

Je ne veux pas parler de la suppression de la 1ère tranche d'impôt sur le revenu annoncée par le Premier ministre ... en plein déficit budgétaire allant s'accroissant.
Je ne veux pas parler des demandes des citoyens relayées ce matin par l'Union : chacun veut quelque chose en plus.
Normal me direz-vous.
Peut-être. Irréaliste aussi, oui ? Il est vrai que dans l'actuelle gabegie, on peut y perdre facilement tout repère.

Non, je veux parler de la baisse de la taxe d'habitation à Villers.

1 à 2 euros pour la part communale par logement. Insignifiant pour le citoyen. Important pour la ville : environ 56.000 euros.
C'est de l'argent public investi en moins : c'est-à-dire une baisse d'activité économique (on sait qu'un euro dépensé par une collectivité "produit" 2 à 3 euros d'activité)

Et le pire, c'est que la part départementale et régionale ayant augmenté, la taxe d'habitation a finalement augmenté.

Baisser les impôts est certes séduisant, et doit être un objectif, mais avant, ou du moins parallèlement, il faut baisser les dépenses.
Ce que n'a pas fait le(s) gouvernement(s) et ce que n'a pas fait M. Pruski.

Pour Villers, la route sera longue. Le courage se mesurera à la capacité à baisser les dépenses.
Lesquelles ? Un maire est élu pour proposer, insuffler une politique. Baisser (peu) l'impôt ne peut pas être un programme. C'est un outil.

Faute de quoi, ce sera toujours comme avant : rétablissement des finances pendant un mandat, et dépenses lors du mandat suivant par une autre équipe.
Et pas d'investissement créateur de richesse pour la ville.
Certes un restaurant scolaire apporte du confort, mais créée parallèlement du déficit. Il en était de même avec la médiathèque.
Ces investissements de confort doivent être réalisés avec parcimonie et économie.
Ça n'était pas franchement le cas.

Posté par BELLIERE à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2014

Français

Sommes-nous un peuple à part ?
Peut-être. Encore que certains défauts soient partagés par d'autres que nous. 
Et bien oui, j'ose : je vais parler des crottes de chiens.

Terreur des administrés et cauchemar des maires !
Qui a été maire, ou simplement élu, sait combien de fois il s'est fait véhémentement reprocher les crottes de chien sur les trottoirs au cours d'un mandat.

De mon lieu de travail, je peux voir un petit espace vert.
Et constater quotidiennement la promenade de maîtres habitant ce quartier, qui regardent plein de tendresse leur beau toutou faire ses crottes, soit dans l'herbe, soit sur le trottoir.
Puis, car il faut bien que jeunesse se passe, voir leurs enfants jouer dans ces espaces verts ou courir sur les trottoirs.

Tiens, le temps d'écrire ce blog , ce sont deux chiens joyeux, accompagnés de leurs maîtres qui viennent d'amender le gazon (véridique !)

Je vous parlais il y a peu des États-Unis. 
Jamais vous ne voyez un maître, fut-il un peu errant, sans son sac pour ramasser ce qui doit l'être.
Question d'habitude, de courtoisie vis-à-vis des autres ?

Ces américains sont quand même un drôle de peuple. Laisser passer les piétons, ramasser les crottes. Faut être fou.

Évidemment, ils sont nombreux à avoir des armes ... Pour tirer sur les maîtres des chiens ?

Bref chacun est un peuple à part, mais personne n'arrive à copier les qualités des autres.

Posté par BELLIERE à 06:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2014

Concert

Le concert annuel affiche complet.
Et pourtant, le coût de ce spectacle revient approximativement au niveau de celui que nous nous étions fixé lors de la création de ce concert.
Jacques de Jodar qui se chargeait de choisir et négocier ce spectacle avait pour consigne que la charge financière restante pour la ville soit d'environ 3.000 euros. 
Les prix ont ensuite dérapé sous le règne de J.C. Pruski.
Coûts évidemment jamais dévoilés en conseil municipal, mais que l'examen des comptes de fin d'année nous permettait de connaître.
Comme quoi, on peut toujours faire aussi bien sans dépenser à tort et à travers

Posté par BELLIERE à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2014

Le temps passe

Le précédent président de la République s'était fait dès son élection la réputation d'aimer les riches.
Le nouveau président s'est fait la réputation dès son élection d'aimer la pluie, mais il y a ajouté depuis, celle de ne pas aimer les pauvres.
Les temps changent, mais peu !
Plus sérieusement, la crédibilité des appareils politiques et des gouvernements qui en découlent est de plus en plus atteinte.

Phénomène aggravé par des crétins profiteurs (je pense aux conseillers qui confondent l'Elysée et un magasin de chaussures, les ministres truqueurs ...), ou des donneurs de leçons non crédibles (je pense à Attali, sorte de Monsieur je sais tout qui avait su quasi ruiner une banque d'aide aux pays pauvres à force de dépenses somptuaires lorsqu'il avait fallu qu'il exerce un emploi fonctionnel), etc ...

Notre pays a besoin d'être gouverné et il serait peut-être d'actualité que les divers partis se rapprochent à la façon d'autres nations voisines pour former un gouvernement d'union. C'est terrible, mais la seule qui ait compris l'intérêt d'une telle proposition est Marine LePen.
Une fois encore, je regrette la déliquescence du Centre qui aurait pu être une bonne alternative.

Ma crainte est que le président étant plutôt carbonisé (c'est peut-être pourquoi il recherche tant la pluie), les candidats à sa succession sortent très vite de l'ombre et fassent de la surenchère plutôt que de travailler à l'intérêt commun. Le tout en sortant certainement des couteaux très aiguisés.
A droite, c'est pareil.
Et nous, pauvres observateurs impuissants, voyons le pays sombrer.
Retour à un moindre déficit en 2017 ! Si je n'étais pas français, je rirais.

P.S. l'association Gar'Age a tenu à préciser que GVF ne lui versait pas d'argent, mais apportait une aide en prêt, participation active ... 
On ne peut évidemment qu'applaudir et non râler d'une bonne entente entre la plus grosse entreprise de la ville et des associations tenues à bout de bras par des bénévoles heureusement passionnés. Que tout cela puisse durer encore longtemps, et merci pour Villers.

Posté par BELLIERE à 06:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2014

Ronchon

Pourquoi être si souvent ronchon ?
Avant-hier, je relayais un courrier reçu de Gar'Age. Leur communication est bien faite, et je ne sais pas si le blog les aidera, mais soutenir et promouvoir les associations cotteréziennes est normal et ne peut que faire du bien à Villers et soutenir les bénévoles.
Ça n'a pas loupé, un lecteur commentateur tous azimuts y est allé de sa critique.
Être soutenu par VW alors que les marques françaises sont en difficulté ? Question de fric !

Pourquoi toujours voir le mal ? (ceci dit même si GVF - c'est le nom de VW - soutient financièrement une manifestation, est-ce blâmable ?).   
Quant à GVF, cher lecteur, ne pensez-vous pas que leur implantation à Villers est plutôt une bonne chose et que leur acceptation à participer à des manifestations locales est encore une meilleure chose ?
Conclusion : il y a des messages à censurer ; pour garder le moral.
Tout comme lorsque des parties de "ping-pong" commencent entre commentateurs. 1 fois, ça va, 2 fois ça va moins bien, 3 fois, ça suffit. 

Posté par BELLIERE à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2014

Un éternel renouveau

Un autre blog cotterézien salue l'initiative de la municipalité consistant à distribuer des dictionnaires aux élèves de CM1.
Le Dr Bouaziz s'en montrera ravi puisque cette initiative vient de la municipalité qu'il animait ...
Que les maires successifs ont maintenu.

Et que l'on pourrait étendre à de nombreux internautes si j'en juge par le français qui s'y cause et qui s'y écrit !

Notre bon Jean-Claude 1er avait bien essayé de gommer tout ce qui avait été fait avant lui. Le voici à son tour gommé (les mauvaises langues diront dégommé ... mais je réprouve cette mauvaise plaisanterie).

Sinon, je constate que V. Trieweler déclenche les passions. Je vais arrêter les commentaires sur ce sujet pour lequel je rejoins plutôt l'opinion des "vrais" libraires, tristes de constater un tel engouement pour un ouvrage si peu littéraire.

 

Posté par BELLIERE à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2014

Gar'âge et Montmartre à Villers

Message de l'association Gar'âge :

Bonjour,

Plus que quelques jours avant la concentration.
L'année dernière, Skoda France nous avait fait l'honneur de présenter une magnifique Felicia. Cette année, Volkswagen Utilitaires nous apporte un véhicule à la fois moderne (car il fut fabriqué en Octobre 2013) mais également ancien par le look.
Je ne vous en dis pas plus, rendez-vous le 14 septembre... Merci


gar


Une bonne idée de sortie, d'autant que la météo annonce beau temps
Ajoutez à cela Montmartre à Villers-Cotterêts 

Mont


Qui dira qu'il ne se passe jamais rien à Villers ?

Posté par BELLIERE à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »