Le blog de Renaud BELLIERE

17 mai 2017

Recomposition

Recomposition du paysage politique ?
Oui certainement, mais comment ?
La démocratie façon 5ème République a bien fonctionné tant que la majorité suivait le président, ou qu'une autre majorité homogène permettait une cohabitation pas trop paralysante.
Le risque aujourd'hui n'est pas que le président soit un ancien banquier (Pompidou l'était, a -t'il tué le pays ?) ou ait été conseiller de la présidence puis ministre (c'est d'ailleurs sa seule expérience gouvernementale), mais qu'il n'obtienne pas de majorité.
On en reviendrait au parlementarisme dévastateur de la 4ème République.
Ceci avait certainement été la cause de l'échec de F. Bayrou dont on disait qu'il ne réunirait pas une majorité. Ça n'a pas pesé cette fois-ci.
Je suis démocrate : les électeurs ont choisi; ceux qui n'ont pas voté n'ont qu'à, le cas échéant, ne s'en prendre qu'à eux. 
D'une façon ou d'une autre, je souhaite de tout coeur qu'une majorité se dessine et prenne des décisions.
Il y a trop longtemps que rien ne bouge vraiment et que la France voit les trains passer.
Pour ma part, je voterai au premier tour pour le candidat (il semble qu'il n'y aurait que des hommes dans la 5ème circonscription) qui portera le projet que je pense le meilleur pour notre pays et nos enfants, et au second tour, pour le candidat (extrèmes exclus) qui fera partie du mouvement majoritaire.
Car à mon sens, mieux vaut l'application d'un projet que l'immobilité.

Posté par BELLIERE à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2017

L'Aisne it's ...

Vous vous souvenez de cette campagne de pub, pardon de communication ?
L'Aisne it's open.
Le souci est que nous maîtrisons mal la langue anglaise.

C'est devenu l'Aisne it's FN.

Sauf à Villers, où E. Macron a viré en tête.

Posté par BELLIERE à 08:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 mai 2017

La France apaisée

N'est-ce pas le thème d'une affiche de M. LePen ?
Ce n'est pas l'ambiance actuelle.
J'ai censuré tous les messages sde sympathie ou d'antipathie arrivés à la suite de mon blog d'hier.
Une priorité dimanche : voter.
Bon week-end et à lundi avec un nouveau président élu.
J'aimerais être petite souris lors de la passation de pouvoir à l'Elysée

 

Posté par BELLIERE à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2017

Et maintenant, on sait.

Mais, c'est pas possible ! Je plains très sincèrement les élus FN qui ont eu hier à subir la prestation de leur chef.
Je ne souscrit pas à la vision que peut avoir E. Macron pour la France, mais il a au moins la stature et l'intelligence qu'on attend d''un gouvernant. 
Imaginez-vous 2 secondes M. Le Pen présidente ? Sans majorité donc "en cohabitation" (le risque vaut également pour E. Macron). Mais surtout sans programme, de mauvaise foi, se trompant dans ses dossiers, et sans aucune tenue.
Pour moi, les 3 séquences les plus drôles de la pièce de théâtre d'hier soir étaient :
les ténébreuses explications sur l'euro-écu, et l'enrichissement qu'on en attendrait,
l'erreur (ou la méconnaissance) du dossier des rachats industriels,
et la séquence libre : je n'ai rien préparé ...

Je pense être objectif en disant que, comme d'habitude, le programme FN s'est résumé à dénoncer ce qui n'allait pas ... et de ne rien proposer de crédible.
Un seul exemple : le renvoi des fichés S. M. LePen a commencé sa vie professionnelle comme avocate et a défendu des sans-papiers étrangers pour leur éviter le renvoi (Marine est au courant de tout, livre écrit par les journalistes Marine Turchi et Mathias Destal (à priori sans plainte du FN).
Elle doit donc bien savoir que c'est bien compliqué, en droit, et dans les faits.

Posté par BELLIERE à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2017

Et maintenant ...

Je pense que chacun, lors du choix du candidat s'est posé la question de l'application de son programme. Hum ?
C'est-à-dire du 1er ministre qu'il choisira (du moins sa tendance), et de la majorité parlementaire qui le soutiendra.
Une des causes de l'échec de F. Bayrou en 2007 a été qu'on doutait qu'il puisse réunir une majorité pour gouverner.
Cette fois-ci, ce sujet a été occulté, mais notre constitution n'a pas changée.
Il paraît douteux qu'un des 2 candidats en lice puisse obtenir une majorité parlementaire sous son seul nom.
Donc, pas de problème question programme, ce ne sont aujourd'hui que de belles paroles. 
Pour ma part, compte-tenu de ces programmes, je m'en réjouis.
Le problème des primaires est qu'elles obligent les candidats à caricaturer les choses, et qu'elles divisent des sympathisants qui ont ensuite du mal à se réconcilier. Ça s'est révélé vrai à droite, et totalement destructeur à gauche.

Posté par BELLIERE à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2017

Vote

Je me permets un petit conseil au cas où vous ne voudriez pas voter Fillon et préféreriez voter blanc ou vous abstenir : choisissez Jean Lassalle.
Il ne s'est engagé sur rien, il est généreux, désireux du bien de tous. A la réflexion, il est le seul qui ne pourra décevoir personne. Je l'ai connu au MoDem, c'est vraiment un type bien.

Sinon, demandez-vous avec qui gouvernera l'homme nouveau providentiel ni de droite, ni de gauche, ni du centre (en fait de lui-même) et qui refuse tous les gens d'expérience

Et pour être totalement informé, achetez et lisez cet ouvrage (pas cher) : "Marine est au courant de tout...Argent secret, financements et hommes de l'ombre : une enquête sur Marine Le Pen par Mathias Destal et Marine Turchi Edifiant

Posté par BELLIERE à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2017

Attention au volant et au guidon

info reprise du site du fabricant de boîtiers "COYOTTE" :

1. Le radar de passage piéton 

Après le radar de stop, place au radar de passage piéton. En expérimentation depuis janvier dans la ville de Calais, ce nouveau système de contrôle aura pour principal but de sanctionner les automobilistes qui refuseraient de céder le passage aux piétons. Côté technologie, ce nouveau radar combine deux fonctionnalités : des caméras qui filment la scène et des radars qui scannent la plaque d’immatriculation. Concrètement, si vous êtes filmé en train de refuser la priorité à un piéton, alors les images enregistrées seront envoyées à un agent de police. Celui-ci prendra la décision, selon les circonstances, de vous verbaliser ou non.
Si vous êtes fautif, il vous en coûtera donc une amende 135€ et un retrait de 4 points sur votre permis de conduire.

2. La scan car 

Après l’apparition de nouveaux horodateurs dans lesquels la saisie de votre plaque d’immatriculation vous sera demandée, place à la scan car. Désormais, lorsque votre véhicule sera stationné, vous serez également susceptible de vous faire flasher ! Déjà présentes dans certaines villes de France, ces voitures radar sont de véritables tsunamis de la verbalisation. Equipées du système Lapi-VAO, ces véhicules balayent les rues afin de vérifier si les automobilistes ont bien réglé leur stationnement. D’ailleurs, elles sont capables de scanner 1500 voitures par heure ! Enfin, et en cas d’infraction, le PV est automatiquement rédigé et envoyé au centre national de traitement des infractions routières de Rennes.
Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, sachez que l’amende de 17€ pour stationnement impayé ou dépassé sera bientôt remplacée. En effet, une nouvelle redevance dont le montant sera fixé librement par chaque municipalité fera son apparition au 1er janvier 2018.

Posté par BELLIERE à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2017

Macron

On dit qu'il faut avant tout considérer les programmes et les intentions des candidats. C'est très vrai.

La petite video est très ... drôle !
Est-il vraiment fait pour faire de la politique ?
Oui si l'inexpérience, la tchache et la duplicité sont les qualités nécessaires.

http://www.hd9.us/mobilevideo-xxnxx5dyhm7.html

ou cliquez sur le lien ou copiez le :

 

Posté par BELLIERE à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2017

Château : appel à projets

C'est parti !

L'appel à idées pour le renouveau du château royal de Villers-Cotterêts est lancé.
A partir d'aujourd'hui et pendant une durée de 5 mois.

www.chateau-royal-france.com

villerscotterets-v01

Posté par BELLIERE à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Incendie

Le récent incendie qui a éclaté dans un immeuble collectif à Villers-Cotterêts n'a heureusement pas fait de victimes.
Grâce au sang froid des occupants, des pompiers, mais aussi aux barrières constructives qui évitent la propagation rapide du feu d'un logement à l'autre.
Dans le cas présent, les portes pare-flammes 1/4 d'heure ont rempli leur rôle : ne pas laisser passer les flammes pendant le délai d'intervention des secours (une porte pare-flammes laisse cependant passer la chaleur).
Il y a quelques mois, un incendie s'était déclaré dans un centre d'hébergement. S'agissant d'un établissement recevant du public, les portes étaient coupe-feu, c'est à dire qu'elles limitent également le passage de la chaleur. Résultat : à l'exception des occupants qui ont quitté leur logement sans refermer leur porte, le feu est resté confiné dans le logement enflammé.

Tout cela pour dire que lorsque je vois les réhabilitations faites dans de vieux immeubles avec des matériaux non normalisés, parfois mal montés et sans respect des normes de pose, je m'inquiète pour la sécurité de ces logements.
Il en est de même au niveau de l'isolation thermique et des économies d'énergie.
Il n'est que de voir certaines liaisons entre fenêtres et murs, rembourrées après coup pour comprendre qu'on refabrique des passoires thermiques (il faut qu'un joint étanche ces liaisons lors de la pose et soit ensuite renforcé par un cordon de mastic. La mousse polyuréthane étant évidemment proscrite).
C'est pourquoi nous sommes nombreux à réclamer le même contrôle des bâtiments anciens divisés et/ou réhabilités, que celui qui s'applique aux bâtiments neufs.

Posté par BELLIERE à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]