Le blog de Renaud BELLIERE

21 avril 2017

Vote

Je me permets un petit conseil au cas où vous ne voudriez pas voter Fillon et préféreriez voter blanc ou vous abstenir : choisissez Jean Lassalle.
Il ne s'est engagé sur rien, il est généreux, désireux du bien de tous. A la réflexion, il est le seul qui ne pourra décevoir personne. Je l'ai connu au MoDem, c'est vraiment un type bien.

Sinon, demandez-vous avec qui gouvernera l'homme nouveau providentiel ni de droite, ni de gauche, ni du centre (en fait de lui-même) et qui refuse tous les gens d'expérience

Et pour être totalement informé, achetez et lisez cet ouvrage (pas cher) : "Marine est au courant de tout...Argent secret, financements et hommes de l'ombre : une enquête sur Marine Le Pen par Mathias Destal et Marine Turchi Edifiant

Posté par BELLIERE à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2017

Attention au volant et au guidon

info reprise du site du fabricant de boîtiers "COYOTTE" :

1. Le radar de passage piéton 

Après le radar de stop, place au radar de passage piéton. En expérimentation depuis janvier dans la ville de Calais, ce nouveau système de contrôle aura pour principal but de sanctionner les automobilistes qui refuseraient de céder le passage aux piétons. Côté technologie, ce nouveau radar combine deux fonctionnalités : des caméras qui filment la scène et des radars qui scannent la plaque d’immatriculation. Concrètement, si vous êtes filmé en train de refuser la priorité à un piéton, alors les images enregistrées seront envoyées à un agent de police. Celui-ci prendra la décision, selon les circonstances, de vous verbaliser ou non.
Si vous êtes fautif, il vous en coûtera donc une amende 135€ et un retrait de 4 points sur votre permis de conduire.

2. La scan car 

Après l’apparition de nouveaux horodateurs dans lesquels la saisie de votre plaque d’immatriculation vous sera demandée, place à la scan car. Désormais, lorsque votre véhicule sera stationné, vous serez également susceptible de vous faire flasher ! Déjà présentes dans certaines villes de France, ces voitures radar sont de véritables tsunamis de la verbalisation. Equipées du système Lapi-VAO, ces véhicules balayent les rues afin de vérifier si les automobilistes ont bien réglé leur stationnement. D’ailleurs, elles sont capables de scanner 1500 voitures par heure ! Enfin, et en cas d’infraction, le PV est automatiquement rédigé et envoyé au centre national de traitement des infractions routières de Rennes.
Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, sachez que l’amende de 17€ pour stationnement impayé ou dépassé sera bientôt remplacée. En effet, une nouvelle redevance dont le montant sera fixé librement par chaque municipalité fera son apparition au 1er janvier 2018.

Posté par BELLIERE à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2017

Macron

On dit qu'il faut avant tout considérer les programmes et les intentions des candidats. C'est très vrai.

La petite video est très ... drôle !
Est-il vraiment fait pour faire de la politique ?
Oui si l'inexpérience, la tchache et la duplicité sont les qualités nécessaires.

http://www.hd9.us/mobilevideo-xxnxx5dyhm7.html

ou cliquez sur le lien ou copiez le :

 

Posté par BELLIERE à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2017

Château : appel à projets

C'est parti !

L'appel à idées pour le renouveau du château royal de Villers-Cotterêts est lancé.
A partir d'aujourd'hui et pendant une durée de 5 mois.

www.chateau-royal-france.com

villerscotterets-v01

Posté par BELLIERE à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Incendie

Le récent incendie qui a éclaté dans un immeuble collectif à Villers-Cotterêts n'a heureusement pas fait de victimes.
Grâce au sang froid des occupants, des pompiers, mais aussi aux barrières constructives qui évitent la propagation rapide du feu d'un logement à l'autre.
Dans le cas présent, les portes pare-flammes 1/4 d'heure ont rempli leur rôle : ne pas laisser passer les flammes pendant le délai d'intervention des secours (une porte pare-flammes laisse cependant passer la chaleur).
Il y a quelques mois, un incendie s'était déclaré dans un centre d'hébergement. S'agissant d'un établissement recevant du public, les portes étaient coupe-feu, c'est à dire qu'elles limitent également le passage de la chaleur. Résultat : à l'exception des occupants qui ont quitté leur logement sans refermer leur porte, le feu est resté confiné dans le logement enflammé.

Tout cela pour dire que lorsque je vois les réhabilitations faites dans de vieux immeubles avec des matériaux non normalisés, parfois mal montés et sans respect des normes de pose, je m'inquiète pour la sécurité de ces logements.
Il en est de même au niveau de l'isolation thermique et des économies d'énergie.
Il n'est que de voir certaines liaisons entre fenêtres et murs, rembourrées après coup pour comprendre qu'on refabrique des passoires thermiques (il faut qu'un joint étanche ces liaisons lors de la pose et soit ensuite renforcé par un cordon de mastic. La mousse polyuréthane étant évidemment proscrite).
C'est pourquoi nous sommes nombreux à réclamer le même contrôle des bâtiments anciens divisés et/ou réhabilités, que celui qui s'applique aux bâtiments neufs.

Posté par BELLIERE à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2017

Château et jardin

Michel Laviolette avait l'idée de clore le parc du château François 1er et d'y organiser un jardin.
Certains imaginaient un parc à la française à la Le Nôtre.
J'avais proposé un jardin moderne car ce type de jardins attire de nombreux touristes.
Il y a des exemples de jardins contemporains qui accueillent un nombre fous de visiteurs.
Et l'avantage était de ne pas pasticher un jardin qui n'avait à priori jamais vraiment existé, et de tourner résolument Villers vers le présent et l'avenir.
Je suis allé il y a peu à Toulouse, et j'ai découvert ce jardin japonais qu'avait voulu Pierre Baudis (le premier du nom).
C'est en plus extrêmement relaxant de s'y promener

Toulouse (3)

Toulouse (4)

Posté par BELLIERE à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2017

Francophonie

Effectivement, pour moi, l'avenir du château "passe" par la francophonie.
C'est sa principale spécificité, et unique par rapport aux autres demeures royales.
J'avais créé le poste d'adjoint à la francophonie. Les autres municipalités ont suivi.
J'avais même voulu créer la maison de la francophonie dans la partie du château appartenant à la ville (la maison des Fontainiers). Projet mort-né car l'Etat a freiné (mettre la main dans l'engrenage du château inquiétait : une préfète m'avait même dit : "la signature de l'ordonnance à Villers, simple hasard; moi-même lorsque je signe le parapheur en voiture je ne sais pas où je suis". Sans commentaire !!!
Nous avions invité de grands noms pour promouvoir l'idée, Alain Decaux en tête et des ambassadeurs de pays francophones.
Mais il faut en premier un projet réaliste,et de l'argent.
Il faudra se tourner évidemment vers un partenariat public-privé (avec, ne rêvons pas, beaucoup d'argent privé)
Va donc pour un projet en rapport avec la langue.

J'oubliais : ce château est entouré d'un parc et une des difficultés sera de trouver des places de parking selon l'établissement (ou les établissements qu'il recevra). Ne balayons pas cette difficulté de la main, elle est réelle, tout comme la relative étroitesse des salles.

Posté par BELLIERE à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2017

Votez

Le vote utile : c'est un voeu de tous les candidats, sachant que chacun s'estime utile.
Pour ma part, j'ai toujours voté, et jamais blanc.
A mon avis, le vote blanc n'est pas un vote utile. Pourquoi ?
Je comprends que personne n'adhère totalement à un projet, mais il faut quand même choisir celle ou celui avec lequel on se sent le plus en phase.
Aucun candidat n'a un projet qui vous satisfasse totalement ? Et bien, présentez-vous.
Ça peut aussi signifier un rejet de la politique et/ou de tous les candidats, mais un d'entre eux sera cependant élu.
Alors mieux vaut être, à mon sens, acteur que spectateur passif.
Quant à ne pas voter, c'est quand même assez nul.

J'avais envie, lorsque j'étais maire et qu'un concitoyen sollicitait une entrevue pour se plaindre, de vérifier s'il avait voté.
Peu importait pour qui il avait voté, mais recevoir quelqu'un qui se foutait de qui allait administrer la commune et se plaindre ensuite me heurtait.
Je n'ai évidemment jamais fait cette vérification, mais cette absence de civisme m'a toujours heurté.

Donc votez, pour qui vous l'entendez, mais votez.

 

Posté par BELLIERE à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2017

L'aurore (le vrai)

La "une" bidouillée de l'Aurore du 20 mai 1958 avait suscité de nombreuses réactions.
D'une part, ces rumeurs et fausses informations qui nous parviennent de tous bords en ces périodes électorales sont assez lassantes, mais d'autre part, ça touchait de Gaulle, ce qui ne laisse pas indifférent.
Un lecteur m'a fait parvenir ce qu'il pense être la vraie "une" de l'Aurore : rien à voir évidemment.

Aurore

Sinon, en ce moment je lis un bouquin que m'ont offert mes enfants sur Marine LePen et l'argent. Ben, mon vieux !

Posté par BELLIERE à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2017

Qualité de l'air

Formation très intéressante sur la qualité de l'air, en prévision de l'obligation de contrôler la qualité de l'air dans les établissements recevant des enfants de moins de 6 ans, à partir du 1er janvier 2018.
Séverine Kitchner, directrice santé-confort, recherche coordonnatrice OQAI était la principale intervenante.
Des chiffres à prendre en compte : on passe en moyenne 67 % de notre vie dans notre logement (et plus encore en vieillissant ou pour diverses raisons).
L'espérance de vie a augmenté de 30 ans en un demi siècle : 5 ans dus aux progrès médicaux, et 25 ans grâce à l'hygiène et la propreté.

Nous sommes entourés par un millier de substances plus ou moins dangereuses. Un test réalisé sur 567 logements choisis aléatoirement en France révèle que chacun d'entre nous est exposé à certaines de ces substances.
On pense évidemment au tabac qui reste un des facteurs les plus pathogène, mais aussi aux bougies, aux diffuseurs d'huiles essentielles ou autres désodorisants, au feux de bois, aux meubles en panneaux de particules ...

La règle de base reste, que le logement soit récent (avec vmc) ou ancien, qu'il faut ouvrir ses fenêtres chaque jour.
Même en cas de pic de pollution, l'air intérieur est plus pollué que l'air extérieur.

Le comportement est aussi un facteur de pollution de l'air
Des exemples, l'automobiliste qui laisse tourner son moteur alors qu'il attend quelqu'un ... ou qui discute dehors (ce que j'ai vu en rentrant ce stage; amusant, non ?), le chauffeur de car qui attend ses passagers des heures moteur et clim en route, le magasin aux portes ouvertes en plein hiver ...

Posté par BELLIERE à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]