Le blog de Renaud BELLIERE

27 mars 2017

Mauvaises habitudes

Pour les législatives, le FN sortirait la grosse artillerie dans l'Aisne.
En français dans le texte : à part MM Hansen-Catta et Briffaut, qui est connu des électeurs dans l'Aisne ?
Le parti les met à toutes les sauces et ils n'en peuvent plus.
Cumul, surbooking. Exactement ce que reprochait Mme LePen à l'UMPS.
Donc, la recette habituelle aux partis est appliquée : on parachute des cadres.
On a vu ce que ça avait donné avec Me Wallerand de Saint Just qui a fait trois petits tours au conseil régional de Picardie, puis est retourné à Paris.
C'est loin la province.

Posté par BELLIERE à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2017

Chuck Berry

Depuis le collège, j'ai toujours aimé la musique de Chuck Berry.
J'ai assisté à deux de ses concerts (lors du dernier il a chanté faux les 3 premiers morceaux, mais quand on aime ...)

Il arrive que certains journalistes demandent quelle musique ou quel livre choisirait-on d'emporter sur une île déserte.
Sans hésiter, je répondrais, et depuis toujours, Chuck Berry.
Le mieux évidemment étant d'emporter un instrument de musique pour varier, mais je ne sais en jouer d'aucun. 
Heureusement, les chances de débarquer sur une île déserte sont infinitésimales.

En dehors de cela, la musique, le jeu de scène étaient excellents, mais le bonhomme  apparaissait peu sympathique pour son public.
Pas de rappel, bouquet de fleurs laissé au sol, pas de reprise des 3 morceaux chantés faux ...

C'est peut être ce qui va se passer lors des élections présidentielles : voter pour un programme que l'on approuve globalement, même si le candidat n'est pas sympathique.

Posté par BELLIERE à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2017

Rempart contre le FN

Visite de M. Macron dans une ville dont le maire est F.N. car il se proclame rempart contre le F.N.
Ce n'est pas le seul, Mme Vasseur s'était également sacrifiée. Et tant d'autres sont prêts à payer de leur personne.
Mais qu'ont-ils donc toutes et tous à vouloir être un rempart contre le F.N. ?

Tout d'abord, ça conforte les électeurs F.N. qui se sentent stigmatisés, et ça les rend encore plus décidés à voter.

Ensuite, on ne demande pas à un candidat d'être un rempart, mais de présenter un programme crédible, et d'expliquer en quoi le programme de son concurrent est dangereux ou mauvais. Mieux vaut privilégier l'intelligence des citoyens qu'attiser des peurs qu'ils n'ont plus.
Certes, les journalistes pourraient avoir ce rôle, mais ils préfèrent quasi tous commenter la petite phrase ou suivre le scandale du moment.

Sinon, M. Macron a visité le Château François 1er, certainement pour voir cet édifice auquel il n'a jamais accordé un regard ou un euro lorsqu'il était ministre des finances et "responsable" eexécutif de son entretien et de son devenir.

Posté par BELLIERE à 17:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mars 2017

Fillon suite

Les attaques se suivent et se ressemblent. Et pas forcément contre F. Fillon.
Les réseaux "sociaux" relaient les pires racontars, bidouillages, etc ... qui sur Fillon, qui sur Macron, qui sur Le Pen, qui sur Bayrou, qui ...
Dommage, j'avais un article d'il y a quelques années du Canard Enchaîné sur Corinne Lepage.
Je l'ai jeté il y a quelques mois : ça aurait pu agrémenter le tableau ...

Vous savez que j'apprécie beaucoup le député Ch. A. de Courson pour sa maîtrise et sa connaissance des budgets de l'Etat et son honnêteté jamais mise en défaut.
Il a pris position pour Fillon et je le rejoins : il faut se demander quel est le programme qui permettra de redresser notre pays.
C'est triste, mais tout le reste importe peu.
Ne pas voter ou voter blanc ne résoudra rien. Il faut considérer le programme, se boucher le nez éventuellement et voter.
On ne peut pas laisser les autres choisir pour soi.
Et tout n'est pas bonnet blanc et blanc bonnet.
Je pense que cette campagne ne pourra pas ne pas laisser de trace et que les parlements ne pourront pas éviter de se remettre en cause en matière de financement et de moralité.

Posté par BELLIERE à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2017

Aurore 20 mai 1958

Un ami m'envoie cette couverture de l'Aurore du 20 mai 1958

Etonnant !

mime-attachment

Moi, mon premier réflexe lorsque je reçois ce type de message, surtout par internet, c'est de vérifier.
J'ai trouvé pour cette même date, une "une" de l'Aurore très différente. La photo est cependant très petite pour y lire la date et vous garantir l'information à 100 % 

AU


En tout cas, cette "une" gaulienne mérite qu'on y regarde à 2 fois.

Posté par BELLIERE à 06:16 - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 mars 2017

On est surveillé

Je me suis moqué du RSI il y a quelques jours.
Le lendemain, j'ai reçu une demande d'autorisation pour publier mon article.
Hier, j'ai reçu une lettre d'excuse de la RAM reconnaissant des éléments de réponse non appropriés ne permettant pas de comprendre la nature de l'anomalie qui a empêché le traitement de la feuille de soins. Et de m'assurer d'un traitement dans les meilleurs délais dès que j'aurais répondu aux questions.

Je n'en demandais pas tant et surtout pas qu'un timbre soit dépensé pour cela, augmentant inutilement les frais de cette caisse.

La lettre du RSI était pourtant claire : l'ophtalmo a écrit si mal que c'était illisible.
La seconde question était effectivement surprenante puisque la caisse me demandait la date de la consultation faite entre le 4/01/17 et le 4/01/17 !
Pour ma part, je ne signalais que cette question sur la date et une faute d'orthographe.

Les blogs sont pistés.
J'ai pendant longtemps reçu des missives menaçant d'un procès de la part de la CAMIF ou de je ne sais plus quelle officine proposant de réaliser des dossiers d'Ad'Ap sans même venir visiter les lieux.

Bref, on est pisté et surveillé

Posté par BELLIERE à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2017

Fillon

Très bonne intervention de François Fillon.

Avoir utilisé les services de sa famille n'est certainement plus acceptable et il faudrait que les parlementaires y mettent fin. 
Mais d'une part, nombreux sont les parlementaires qui utilisaient cette possibilité, et d'autre part, les présidents des assemblées n'y trouvaient rien à redire, ni la justice.
Que l'entreprise de déstabilisation d'un candidat largement plébiscité lors de la primaire commence la primaire passée, sur la base d'un dossier ancien relève d'un choix journalistique (ou plus exactement politique) du Canard Enchaîné.
Ou les journalistes n'enquêtaient sur rien depuis 10 ans, ou ils choisissaient d'ignorer tous les parlementaires sauf Fillon, mais dans tous les cas, on peut se demander à qui profite le crime.

En tout état de cause, j'avais soutenu la candidature d'A. Juppé, et me suis rallié à celle de F. Fillon, et je resterai fidèle à cette ligne.
Le candidat socialiste est dans le total déni du fonctionnement harmonieux et économique de la France.
La candidate FN propose des recettes totalement inapplicables et utopiques.
Le candidat d'En marche est un pur produit financier comme l'a si bien jugé F. Bayrou (toujours bon analyste de la société et de la vie politique, mais piètre candidat) et laisse entendre une politique plus que libérale. Uber et l'autoentreprise, c'est bien, mais qui paiera leur retraite et leur protection sociale. C'est évidemment le rêve de tout financier : disposer de personnel non salarié, peu payé. Pour les rendre responsables nous disent-ils.
Il faut pour ce pays, du réalisme, de la rigueur, des économies mais aussi une protection et une solidarité, ce qui n'est pas compatible avec cette ubérisation (les compagnies de ces fameux cars se sont déjà regroupées après quelques difficultés financières et ce sont les grands groupes capitalistes qui les récupèrent. (Regardez les immatriculations de ces bus !)

Posté par BELLIERE à 15:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2017

logement indécent

Les maires ont maintenant la possibilité d'instaurer un permis de louer pour lutter contre le logement indécent.
Trop de logements anciens sont loués, souvent chers, sans respecter certaines règles essentielles de sécurité (notamment électricité et gaz) ou de confort (notamment une installation de chauffage électrique basique sans isolation ou l'absence d'aération permanente et réglementaire du logement).
Sans pour cela être indécents au regard des textes, ces logements ne permettent pas un usage confortable, sécuritaire et économique.
L'intention d'assainir le parc locatif et surtout d'obliger les propriétaires indélicats (pour ne pas dire plus) à effectuer de nécessaires travaux est une bonne chose.
Mais comment un maire pourra t'il juger des prestations minimales dues ? 
Mes fréquentes visites faites dans le cadre d'expertises judiciaires me font découvrir nombre de défauts dus à une ignorance des règles ou une mauvaise mise en oeuvre (ventilation mal faite, grille d'entrée d'air dans la salle de bains ou les WC, absence d'extraction d'air, fenêtre remplacée sans aération ou pas étanche, spot ou prise à la limite de la douche, tableau de fusibles à vis ou hors de portée, isolation génératrice de moisissures, etc, etc ...).
Parfois, les désordres sont provoqués par les occupants.
Un regard de technicien maître d'oeuvre est nécessaire.
Il en est de même pour l'accessibilité : combien de pente non réglementaire, d'absence de paliers ...
Et pourtant la loi est ancienne. Mais qui contrôle, et qui sait contrôler ?

La loi est généreuse, mais son application difficile.
J'espère cependant que les maires se saisiront de cette possibilité. C'est aussi un moyen de revitaliser les centres-villes et d'éviter leur paupérisation.
Il faudrait aussi qu'ils contrôlent les transformations consistant à diviser des logements, faites sans autorisation.
Ne serait-ce que parce qu'un nombre de règles doivent être respectées et que par ailleurs 3 logements génèrent plus de voitures à faire stationner qu'un seul logement. 
Et Villers n'est pas bonne élève sur ce sujet

Posté par BELLIERE à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2017

E. Macron

Emmanuel Macron et son mouvement vont connaître les mêmes difficultés que le MoDem il y a 2 élections en arrière.
François Bayrou "montait" dans les sondages et des élus ou désireux de l'être, adhéraient en masse.
Sans convictions bien arrêtées, si ce n'est d'être candidat aux législatives, aux municipales, aux cantonales.
Tout ce beau monde est reparti vers d'autres horizons lorsque François Bayrou n'était plus un "aimant à voix".
Le FN a vécu et vit cela, encore qu'il ne soit pas en chute, mais on constate des démissions, des voix dissonantes.
Aujourd'hui, je constate que de nombreux opportunistes frappent chez E. Macron.
S'il est battu, le reflux interviendra après les législatives; s'il est élu, ces candidats formeront un bataillon qui sera difficile à canaliser, tant l'horizon de chacun sera différent.
C'était facile avant : vous adhériez à un parti et vous deveniez un bon soldat ou vous partiez. Mais cela change, vite.
Le P.S. qui est pourtant un grand et vieux parti, a donné la preuve que les soldats tirent, plus que jamais, chacun dans leur coin. 
Le P.R. et le F.N. ont bien des difficultés à encore tenir leurs troupes.
On peut se réjouir de cette indépendance d'esprit, mais pour fonctionner selon les principes démocratiques de la 5ème République, il faut une majorité (unie)

Posté par BELLIERE à 12:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 février 2017

Et oui !

Un de mes amis m'envoie cette histoire :

J'ai dit à mon fils : - Tu vas te marier avec la fille choisie par moi.
Il a dit : -  Non !

Je lui ai dit : - C'est la fille de Bill Gates.
Il a dit : - OK !

J'ai appelé Bill Gates et je lui ai dit : - Je veux que votre fille épouse mon fils.
Bill Gates a dit : - Non !

J'ai dit à Bill Gates : - Mon fils est le PDG de la banque mondiale.
Bill Gates a dit : - OK !

J'ai appelé le président de la banque mondiale et lui ai demandé de nommer mon fils PDG de la banque
Il a dit : - Non !

Je lui ai dit : - Mon fils est le gendre de Bill Gates
Il a dit : - OK !

Sa conclusion : "c'est exactement comme cela que fonctionne la politique et c'est comme cela qu’on se retrouve dans la merde avec des incompétents qui décident de tout ..."

Je serais moins catégorique : c'est la caricature du fonctionnement des réseaux des grands dirigeants. 

 

P.S. Je suis en panne de chaudière depuis vendredi 10. Qui connaît un bon chauffagiste ?

Posté par BELLIERE à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]