Le blog de Renaud BELLIERE

28 mai 2015

Heureux

Heureux que la CAF de l'Aisne se lance dans la chasse aux marchands de sommeil.
C'est un de mes dadas de prétendre qu'il est anormal que de l'argent public (aides APL) finance des propriétaires peu scrupuleux et irrespectueux des locataires (voir mon blog du 7 mai).
J'en avais parlé plusieurs fois à des sous-préfets et des préfets pour qui manifestement le sujet n'entrait pas dans leurs préoccupations du moment.

Pour lire des rapports de visite de logements réalisés par des services sociaux, il conviendra de professionnaliser les inspecteurs, mais ne retenons que le bon côté de la chose.

Reste également aux mairies à contrôler, dans la mesure de leurs pouvoirs administratifs, la bonne exécution réglementaire des logements, et à l'Etat de contrôler le respect du Code de la construction (encore faudrait-il qu'il y ait le personnel nécessaire).
Et en dernier lieu, la saisine du maire ou du juge par le locataire si celui-ci constate l'indécence de son logement ou pour un logement refait à neuf, l'absence de conformité aux règles thermiques par exemple.

Posté par BELLIERE à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2015

Impôt mensualisé

Le passage à l'impôt mensualisé ne serait effectivement pas simple, sans pour cela être insurmontable.
On sait que "Bercy" freine des 4 fers car à terme, la collecte sera plus facile, et requerra donc moins d'agents.

Un des plus gros bluffs concerne l'année non payée.

Prenons l'exemple suivant (les chiffres sont totalement fictifs) :

Avec le système actuel :
- en 2015 vous gagnez 10.000 euros. 
- en 2016 vous payerez 480 euros basé sur votre revenu 2015, soit 12 fois 40 euros si vous êtes mensualisés (j'arrondi à 12 prélèvements)

Avec le système "prélèvement à la source"
- en 2016 vous gagnez 10.000 euros et vous êtes prélevé 12 fois "à la source" de 40 euros, soit 480 euros
- si vous avez gagné moins qu'en 2015, un correctif pourra être appliqué l'année de transition..

Les impôts dus pour les revenus autres que salariaux, et non prélevables à la source, seront déclarés à part comme actuellement.
Ça fonctionne comme ça presque partout dans le monde.

Pour en revenir à la soit-disante année "non payée", vous avez compris qu'en 2015, l'Etat a bien reçu de vous la masse d'impôt basée sur la référence 2014, et que vous avez payé vos impôts;
En 2016 si le prélèvement à la source était institué, l'Etat recevrait de vous la masse d'impôt basée sur la référence 2016, et vous auriez bien payé vos impôts.

Autrement dit, chaque année vous avez payé vos impôts et l'Etat l'a collecté, quelle que soit l'année de référence pour en calculer le montant.
Simplement, il y aurait un correctif à faire entre la base 2015 (qui dans l'exemple n'aurait jamais été appliquée) et la base 2016.

Un bon programme informatique peut résoudre cela.
Restera à compenser (ou non) les plus ou les moins sur un ou deux ans, sachant que l'impôt sur le revenu rapporte très peu au budget de l'Etat.
En tout cas, on payerait en fonction de ce qu'on gagne au moment de payer, et non un an plus tard.
Pour les professions indépendantes, on arrive à payer avec un décalage de deux ans, ce qui s'avère "mortel" en cas de crise et de diminution de chiffre d'affaire.

Posté par BELLIERE à 06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2015

10 mai

Le 10 mai, j'étais à Paris.
Date de la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage.
Surprise face à la statue de Jeanne d'arc place des Pyramides : une manifestation du parti de la France (présidé par Carl Lang).

Le délégué régional est Thomas Joly, ancien élu au conseil régional qui s'était retiré du groupe FN à l'occasion d'une scission.
Je l'ai souvent entendu s'exprimer.
Pour ceux qui pensent que le FN représente la droite la plus extrême, il y a matière à réfléchir ...

Parti France

Posté par BELLIERE à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2015

Et maintenant ?

Le conseil d'Etat allait-il invalider l'élection municipale ? Cela s'est produit dans d'autres villes.
On verra dans ces villes, mais la tendance est souvent la confirmation par les électeurs du premier vote, voire l'amplification.

Pendant cette attente de la décision, il m'avait paru opportun que les "patrons" des 3 listes de droite concurrentes se parlent et, espoir insensé, puissent penser à une proposition qui aurait pu satisfaire les électeurs qui s'étaient éloignés du fait de la guéguerre intestine.
Sans espoir d'effacer de vieilles rancoeurs, mais avec en ligne de mire la volonté de mettre sur les rails une nouvelle génération.

Et bien, rien ne s'est fait, rien n'a avancé.
Notre rôle, à nous est de préparer cet avenir. 
En politique, comme en matière familiale, certains parents n'arrivent plus à assumer leur rôle qui consiste à préparer l'avenir.
Dommage, très dommage.



Posté par BELLIERE à 11:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2015

A réfléchir.

Le Comité du tourisme de la région toulousaine a, il y a quelques temps, constaté un parallèle entre la baisse de la fréquentation touristique et la destruction des paysages et de l'architecture traditionnelle locale. Les beaux villages s'enlaidissent avec des rénovations assassines de leurs centres historiques. Les abords sont gâchés par des zones économiques réalisées sans soin.

Parallèlement le Tyrol, le Vorarlberg constatent un accroissement du tourisme en lien direct avec les bâtiments modernes (souvent en bois) et des réhabilitations harmonieuses.

Je pensais à cela en voyant une façade de pierre en train d'être recouverte d'un enduit (qui ne tiendra pas longtemps car l'humidité remontée par la pierre décollera cette enduit).
La personne qui réalise ces travaux a pourtant l'air de bonne volonté : il dessine même de faux joints.
Hélas, en parfaite ignorance de l'appareillage d'une vraie construction en pierres.
C'est l'exemple d'un gâchis patrimonial qui, souvent reproduit, finit par vous gâcher une ville.

pierreimgresurl

A gauche les fausses pierres dessinées : aucune reproduction de clé centrale de blocage (le linteau ne tiendrait pas). A l'extrémité du linteau, la pierre se briserait s'il s'agissait d'une vraie car l'angle rentrant constituerait une amorce de rupture. Les 2 photos à droite : 2 types de linteaux en pierres

Posté par BELLIERE à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2015

tailler un costard

Intéressant ce questionnement de nos élus par l'Union à la suite de la révélation des frais personnels de Rachida Dati.
Grosso-modo, tous les parlementaires avouent se faire payer de temps à autre un vêtement aux frais de la République. Avec toujours une bonne excuse. Je retiens celle-ci : il faut une tenue un peu spéciale ... pour aller assister aux cérémonies patriotiques (en fait : une veste sombre !) ou celle-là : il faut porter une cravate dans l'hémicycle !
Pendant une période de ma vie, je siégeais dans une commission des impôts : des professionnels libéraux arguaient de la nécessité de s'acheter des costumes pour exercer leur métier, et voulaient déduire ces achats de leur revenu imposable, ce qui (et ça ne me choque pas) faisait tousser certains contrôleurs.

Il y a vraiment un problème pour beaucoup d'élus (politiques, associatifs, syndicaux) avec l'argent des autres.
Je repense à notre ancien maire : son achat d'un téléviseur aux frais de la commune m'avait choqué. Pas pour le prix, mais bien parce que s'il voulait regarder la télé dans le bureau de la mairie, il n'avait qu'à s'acheter ce poste.
Les indemnités sont faites pour cela.

Mais l'honnêteté ne paye pas vraiment dans notre beau pays. Il suffit de regarder le nombre d'élus condamnés pour tripatouillages financiers et réélus après.

Posté par BELLIERE à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2015

Haïti

Pour ma part, pas de manifestation (récupérée) face à la plaque indiquant la dernière demeure du général Dumas à Villers, mais visite de l'exposition (Pompidou- Beaubourg) d'Hervé Télémaque, originaire d'Haïti.
Et ce clin d'oeil à nos pas de moineaux valoisiens (mais surtout soissonnais).

Telemaque (1)

Telemaque (3)

Telemaque (2)

Posté par BELLIERE à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2015

logement indécent

Je lisais un article de l'UNION il y a quelques jours traitant d'un logement indécent.
Je suis effrayé de constater régulièrement la nature de travaux de réhabilitation de vieux immeubles afin d'y réaliser des logements pour louer. Beaucoup trop souvent, je peux y voir des isolations insuffisantes ou non jointives, dépourvues de pare-vapeur, des enduits ciment sur de la pierre, des fenêtres fixées à la mousse polyuréthane, sans entrées d'air, des appuis de fenêtres sans rejingots, l'absence de ventilation réglementaire permanente, des convecteurs électriques de très bas de gamme sans thermostat central.
Tout cela est non conforme au Code de la construction. Mais je ne me souviens pas avoir vu un propriétaire condamné, tant qu'il n'y a pas un incendie mortel.
La non-conformité aux normes est une chose, mais la conséquence en est souvent une humidité insupportable, et des factures de chauffage ahurissantes.

Sans compter que ces travaux réalisés sans qu'il y ait besoin de permis augmentent le nombre de logements sans parking.

Une seule chose est "aux normes" : le loyer. 

Pour parler clair : certains propriétaires se comportent comme des voyous.

L'idée me trotte dans la tête de créer une association qui aiderait les locataires de ces logements réalisés en dépit du bon sens, à moindre coût.

Posté par BELLIERE à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2015

Alors, que faire ?

Jean-Marie LePen rayé du FN.
Que faire alors ?
Le parti de sa fille devient un parti comme les autres, sans saveur, même pour ses adversaires.

Moi qui est toujours cru que le pif-paf gauche-droite ne mènerait nulle part et que l'avenir pourrait être au centre, j'ai été évidemment plus que triste de constater que le FN raflait la mise.
Rassemblement politique sans programme clair pour l'avenir de notre pays (ce qui fait peut-être sa force), je me suis dit qu'il fallait en passer par lui le temps d'un mandat ou deux pour se rendre compte qu'un mouvement excluant les autres (à l'instar d'ailleurs de l'UMP, du PS, de l'extrême-gauche) n'amenait rien de neuf pour la France.

Je continue à croire à une voie modérée tournée vers les autres et soucieuse de rassembler. Ce que savent faire bon nombre de nos voisins.
J'ai peur d'être encore déçu.

Posté par BELLIERE à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2015

Défilé unitaire

Un peu compliqué à comprendre : le 1er mai a été européen mais pas unitaire. La CGT lutte (ce n'est jamais de la concertation, mais toujours de la lutte) contre l'austérité et la CFDT (ou FO ?) contre la rigueur.Ca vaut bien une querelle !
Pour ma part, j'ai été solidaire de mes collègues de GDF, EDF, La Poste, SNCF, trésor public, etc ...

Collègues ?

Et oui : je relève mes compteurs de gaz et d'électricité dans le cadre de mon contrat de confiance, je me sers d'une machine à affranchir et mène mon courrier non à la boîte proche, mais au centre de tri situé à plus d'1 km, je composte mon billet de train et regarde passer le contrôleur qui une fois sur deux ne fait que passer, je déclare mes impôts et les paye sur internet ... Bref je fais une partie du boulot.
Et je peux vous garantir que c'est plus que de la rigueur et de l'austérité réunies : je n'ai aucune réduction sur les tarifs, je ne suis pas payé pour cela, et l'âge de ma retraite n'a pas été calé sur celle de ces professions.
 

Posté par BELLIERE à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]